Repérer l'emplacement prévu de la cargaison

Les autodéchargeurs de CSL peuvent atteindre des cadences de 6 000 tonnes l’heure, mais ils peuvent aussi repérer l’emplacement prévu de la marchandise aux quais des clients comme ne le peut aucun vraquier traditionnel. Ici, un autodéchargeur de l’entreprise décharge la cargaison par une ouverture de toit, à l’installation d’un client.

En déposant la marchandise à l’emplacement exact où elle doit se trouver, les autodéchargeurs de CSL contribuent, pour les raisons suivantes, à réduire la congestion portuaire ainsi que les coûts liés aux surestaries :

  • Ils permettent d’éliminer plusieurs étapes coûteuses en temps du processus de manutention en positionnant leurs grues directement au-dessus des camions, wagons de chemin de fer ou toits d’entrepôt.
  • Ils éliminent la nécessité d’un nettoyage