L’équipage du CSL Welland sauve une vie lors d’une opération de sauvetage

Mardi 28 août 2018

Le 25 août 2018, l’équipage du CSL Welland est intervenu dans une opération de sauvetage qui a permis de sauver la vie d’un homme.

« Nous félicitons le capitaine Wilson Walters et son équipage pour leur acte héroïque, qui est un véritable témoignage du professionnalisme, du travail d'équipe et du courage de l'équipage, a déclaré Louis Martel, président et chef de la direction de CSL. Grâce à la formation qu’ils reçoivent et aux exercices qu’ils font régulièrement, les marins du CSL Welland ont effectué instinctivement les tâches à faire lorsque quelqu’un tombe à l’eau et ont agi exactement selon leur entraînement. L’intervention d’urgence a démontré explicitement que la formation et les exercices sauvent des vies. »

Alors qu’ils naviguaient sur le lac Ontario au large d’Olcott, dans l’État de New York, les membres d’équipage du CSL Welland qui étaient de quart dans la timonerie ont remarqué des objets qui flottaient dans l’eau. Le capitaine Walters a été aussitôt prévenu et a avisé la Garde côtière.

En observant la situation, les membres d’équipage se sont aperçus qu’il s’agissait en fait de deux personnes. Le capitaine a aussitôt déclenché l’alarme générale, alerté la Garde côtière et effectué une manœuvre d’urgence afin de s’approcher des personnes et de les sauver. Tout l’équipage a immédiatement déployé les protocoles et procédures d’homme à la mer, et a pris en charge les rôles et les responsabilités pour lesquels chacun a été formé.

Entre-temps, le capitaine a donné l’ordre à un petit bateau de pêche aperçu dans les environs de l’aider à sauver une des personnes. Le bateau de pêche a pu récupérer un homme conscient qui a été ensuite transféré à bord du CSL Welland. L’équipage a donné les premiers soins nécessaires pour éviter que le survivant ne succombe au choc, et pour le garder au chaud, sec et hydraté.

L’équipage du CSL Welland a trouvé la deuxième personne à l’eau et a dépêché l’embarcation de sauvetage du navire sur les lieux. L’homme, visiblement inconscient, a été monté à bord et la RPC a été entreprise pour le ranimer. L’embarcation de sauvetage étant exiguë, l’homme a été transféré sur le bateau de pêche et la RPC a été pratiquée sans interruption jusqu’à l’arrivée de la Garde côtière américaine et canadienne. Une fois arrivés sur place, les agents de la Garde côtière sont montés à bord du bateau de pêche et se sont occupés de l’homme inconscient, dont le décès a été constaté peu après.

Le garde-côte américain a ramené l’homme décédé au rivage et le survivant l’a suivi à bord du bateau de pêche.

Après le départ de la Garde côtière, le capitaine a réuni son équipage pour le féliciter pour son acte héroïque. Il a aussi rappelé que le fait de participer régulièrement à des exercices leur a permis de réagir aussi vite et avec autant de précision, ce qui a permis de sauver une vie.