Le navire Atlantic Erie de CSL quitte pour son dernier voyage

Vendredi 4 novembre 2016

Le vraquier autodéchargeur Spirit of Shpongle, anciennement le Atlantic Erie a quitté le port de Montréal pour la dernière fois ce matin en direction de la Turquie, où il sera recyclé dans un chantier respectueux de l’environnement.

Le démantèlement du navire de 31 ans s’inscrit dans les programmes d’optimisation de la flotte et de gestion de la capacité de CSL, en vertu desquels la Société a introduit dans la flotte canadienne six nouveaux navires de pointe de la Classe Trillium et retiré jusqu’à maintenant cinq navires plus vieux et moins efficaces, dont le Atlantic Erie.

« Nos navires sont comme des membres de la famille ; il n’est donc jamais facile d’en retirer un du service, a commenté Allister Paterson, président, Canada Steamship Lines. Mais il est responsable de le faire dans un marché à maturité comme celui des Grands Lacs. Alors que des bâtiments à la fine pointe de la technologie arrivent sur le marché, il importe de recycler les navires anciens, que la demande du marché ne peut plus soutenir. »

Le Atlantic Erie a été vendu « tel quel, sur place » à un courtier maritime qui remorquera le navire renommé vers un chantier de recyclage en Turquie, dans le plus strict respect des règles et des règlements internationaux et en conformité avec la rigoureuse politique de recyclage des navires de CSL.

Initialement nommé Hon. Paul Martin, le navire à la fois classé « laquier » et « océanique » a été construit pour Canada Steamship Lines en 1984 au chantier de Collingwood en Ontario. Le navire a été rebaptisé Atlantic Erie en 1988 pour souligner la double vocation d’océanique et de laquier qui l’a caractérisé tout au long de sa vie utile.