Le Baie St. Paul, premier navire à franchir l'écluse de Saint-Lambert pour livrer des biens vitaux au marché

Mercredi 1 avril 2020

Communiqué de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent


La Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) a marqué aujourd’hui l’ouverture de sa section Montréal-lac Ontario, lorsque le Baie St. Paul de CSL a franchi l’écluse de Saint-Lambert. 


« Avec la crise de la COVID-19, nous vivons une période exceptionnelle, a déclaré Terence Bowles, président et chef de la direction de la CGVMSL. La saison de navigation 2020 accélère déjà, et nous avons constaté une réponse formidable de nos employés et des membres de la communauté maritime en général en vue de surmonter toute une gamme de défis. La Voie maritime du Saint-Laurent offre un service de transport essentiel qui alimente littéralement les pays du monde entier, y compris le Canada et les États-Unis, et fournit des matières brutes qui maintiennent bon nombre de nos industries en production. Nous nous efforcerons de faire notre part pendant cette période difficile. »


La CGVMSL continue de travailler en étroite collaboration avec Transports Canada, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et de nombreuses autres autorités. Une série de pratiques et de procédures sont en place pour gérer les risques et minimiser toutes les interactions non essentielles entre membres du personnel compte tenu de la COVID-19.


La section du canal Welland de la Voie maritime a été ouverte le 24 mars dernier, huit jours avant l’ouverture de la section Montréal-lac Ontario. Ce décalage a respecté la volonté de la Commission mixte internationale d’évacuer des volumes records d’eau du lac Ontario et ainsi soulager les collectivités riveraines souffrant des niveaux d’eau élevés.


Des faits et deschiffres


  • Le réseau Grands Lacs-fleuve Saint-Laurent est une « autoroute maritime » qui s’étend sur quelque 3700 km, de l’océan Atlantique jusqu’aux Grands Lacs. Plus de 200 millions de tonnes de marchandises sont transportées dans le réseau chaque année, ce qui soutient plus de 329 000 emplois et 59 milliards de dollars d’activité économique au Canada et aux États-Unis.
  • La Voie maritime du Saint-Laurent est une entité binationale et la pièce maîtresse du vaste réseau reliant le bas du fleuve Saint-Laurent aux Grands Lacs.  Vers l’ouest à partir de Montréal, la Voie maritime compte 15 écluses (13 canadiennes et 2 américaines) qui permettent aux navires de grimper en tout de 168 mètres depuis le niveau de la mer jusqu’au lac Érié. Pour de plus amples renseignements sur la Voie maritime du Saint-Laurent, voir www.grandslacs-voiemaritime.com.


Au sujet de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent


  • La Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent est une société sans but lucratif constituée en 1998 par le gouvernement du Canada, les utilisateurs de la Voie maritime et d’autres intervenants. Conformément à la Loi maritime du Canada, la Corporation gère et exploite les installations canadiennes de la Voie maritime du Saint-Laurent, qui restent la propriété du gouvernement du Canada.


Photo: Andrew Bogora