Développement durable : le Rapport environnemental 2012 de CSL fait valoir la nécessité de nouveaux progrès

Lundi 26 août 2013

Le Rapport environnemental 2012 de CSL, dévoilé récemment, souligne l’importance d’être à l’avant-garde de changements significatifs – par l’innovation, la collaboration et la prise de risques calculés – pour assurer une réduction considérable de l’empreinte environnementale de l’industrie.

« En 2012, nous avons incité notre entreprise à investir dans de nouvelles idées, à explorer de nouveaux partenariats et à faire l’essai de nouvelles technologies, a affirmé David Martin, président du Comité de la durabilité de CSL. Pour des entreprises progressistes comme CSL, les défis environnementaux représentent des occasions d’améliorer leurs opérations, de rendre le monde plus sain et plus vert et d’investir dans l’avenir. Même si nous sommes encouragés par l’amélioration constante de notre performance environnementale, nous demeurons conscients que notre quête en vue de protéger notre eau, notre air et nos littoraux n’est jamais terminée. Nous devons travailler de concert avec nos partenaires de l’industrie,  avec les gouvernements et avec les ONG afin d’élaborer des politiques et des solutions rationnelles en vue de réduire nos impacts environnementaux et nos émissions. »

En plus de faire état des indicateurs, des mesures et des buts principaux en matière de performance, le Rapport environnemental 2012 met en évidence un certain nombre  d’initiatives menées par CSL afin d’abaisser ses émissions de gaz à effet de serre, de réduire ses impacts sur la biodiversité, d’améliorer l’efficacité de sa flotte et d’investir dans des technologies vertes. Ces initiatives comprennent :

  • La prise de livraison de navires de la Classe Trillium de CSL, qui reposent sur les technologies les plus avancées actuellement disponibles au plan du développement durable.
  • La mise en œuvre d’une panoplie de mesures opérationnelles visant à améliorer l’efficacité énergétique de la flotte de CSL à l’échelle mondiale au moyen de l’optimisation de l’assiette et du recours à des entraînements à fréquence variable et à des génératrices attelées à l’arbre.
  • L’essai à bord de systèmes de filtration perfectionnés qui ont donné des résultats encourageants en faveur de la réduction des risques que représentent les espèces envahissantes pour la biodiversité.
  • La présentation d’un témoignage devant le Sous-comité du Congrès des É.-U. sur la garde côtière et le transport maritime, dans le cadre duquel CSL recommande des solutions de rechange rationnelles à la législation proposée sur la Zone de contrôle des émissions (ZCA).

On peut consulter ou télécharger le Rapport environnemental 2012 de CSL au http://www.cslships.com/fr/focus-sur-la-durabilite/responsabilite-et-mesure.

On peut également en obtenir un exemplaire imprimé sur demande.